Drone lanceur de fusée

Le mois dernier nous avons eu l’honneur de partager l'espace aérien du Centre spatial guyanais avec EOLE!

Le Cnes et l'Onera ont fait voler le véhicule expérimental Eole, pour tester le fonctionnement d'un système de lancement aéroporté réutilisable, c'est-à-dire un lanceur qui s'élance depuis un avion automatisé réutilisable en plein vol. Les vols ont eu lieu depuis l'aérodrome du Centre spatial guyanais et non pas d'un des trois pas de tir en service d'où sont lancés Vega, Soyouz et Ariane 5.

Comme le souligne l'Onera, cette campagne d'expérimentation a « été un succès sur toute la ligne, incluant des vols automatiques "hors vue" et culminant avec un largage de la maquette de lanceur, validant ainsi des technologies d'avionique et la technique de séparation/largage en mode automatique ». La manœuvre de séparation n'est pas anodine. Elle est le principal point dur de ce type de système de lancement aéroporté. Au moment du largage, les conditions doivent être idéales. Or, avec deux engins, le véhicule porteur et le lanceur positionné en dessous, qui sont de masses sensiblement identiques, des interactions inertielles et aérodynamiques se produisent et compliquent le pilotage et la manœuvrabilité du système de lancement. Cette étape franchie ouvre ainsi la voie à l'utilisation d'un système innovant à la fois par son concept de lancement et par les technologies utilisées. En effet, ce futur lanceur utilisera une « propulsion hybride écologique et bas-coût, une structure composite haute performance et une avionique innovante ».



32 vues

© 2020 Copyright Sentinel - All rights reserved

  • Sentinel sur Facebook
  • Sentinel sur Twitter
  • Sentinel sur YouTube
  • Pinterest - Sentinel
  • Sentinel sur Instagram